Contrebande au NEST

Dans le cadre de la seconde édition du festival « Des Frontières et des Hommes », le NEST propose CONTREBANDE. À travers une série de quatre lectures et via une Bibliothèque Vivante des dramaturgies d’aujourd’hui en lien avec les frontières d’ici et d’ailleurs, physiques ou morales sont mises en valeur. CONTREBANDE s’intéresse aux circulations entre les langues et les identités, pour les confronter et les faire dialoguer.

Du 25 mars au 2 avril à Thionville | Entrée libre aux manifestations labellisées CONTREBANDE

 

 

BIBLIOTHÈQUE VIVANTE
samedis 26 mars et 2 avril 13h à 17h  à la Bibliothèque Municipale de Thionville
Réalisation Cécile Arthus avec l’aimable autorisation de la Commission Jeunesse du Conseil de l’Europe
Comme dans une bibliothèque classique, les lecteurs auront accès à un catalogue de livres, mais de livres vivants : des femmes et des hommes porteurs de récits de vie insolites.
Dotés d’un titre et d’un résumé, ces ouvrages seront consultables en après-midi des deux samedis inclus dans le Festival, sur inscription auprès des personnels de la Bibliothèque Municipale de Thionville. Possibilité de réserver.

LECTURES

LA GNAQUE / dimanche 27 mars à 16h30 au Théâtre en Bois
de Claudius Lünstedt lecture dirigée par Jean Boillot et Cécile Arthus avec les élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz-Métropole, Claudia Calvier Primus et Hervé Lang | en collaboration avec la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale.

Au début des années 1980, dans le nord-est de l’Allemagne, ex-RDA, Sven, un adolescent, tente de passer la frontière Est-Ouest.

Lecture suivie d’une rencontre avec Laurent Muhleisen, traducteur et directeur de la Maison Antoine Vitez

CITOYENS / lundi 28 mars à 20h30 au Théâtre en Bois
de Daniel Keene lecture dirigée par Jean Boillot et Cécile Arthus | avec les participants au Cercle de Lecture

Des Citoyens, contraints par un mur honteux de marcher durant des kilomètres pour échanger un olivier contre un oranger, accoucher en lieu sûr ou faire soigner une bête blessée.

ET LES POISSONS PARTIRENT COMBATTRE LES HOMMES / lundi 28 mars à 20h30 au Théâtre en Bois
de Angélica Liddell lecture dirigée par Cécile Arthus | avec les participants au Cercle de Lecture

La pièce échoue avec violence sur les plages honteuses où des émigrés clandestins meurent chaque année en essayant de traverser le détroit de Gilbraltar sur des embarcations misérables.

LES MORTS QUI TOUCHENT / lundi 28 mars à 20h30 au Théâtre en Bois
de Alexandre Koutchevsky lecture dirigée par Jean Boillot |avec Stéphanie Schwartzbrod, Arlette Bonnard et les participants au Cercle de Lecture | univers sonore Stéphan Faerber

« Les Morts qui touchent » joue d’un curieux effet de montage. Deux morts, deux deuils : celui de Cristobal Kendo, émigrant clandestin, parti de Ouagadougou caché dans le train d’atterrissage d’un avion d’Air France et tombé mort au-dessus de la forêt de Rambouillet ; celui d’une femme occidentale, voyageuse, aviatrice, avec le souvenir de laquelle dialogue sa fille.

Lecture suivie d’une rencontre avec l’auteur, Alexandre Koutchevsky

A lire dsans la même rubrique :

Déjà 1 commentaire

  1. Maxime

    Merci pour cette information !! C’est vraiment bien de nous permettre de voir ce qu’il se passe au niveau Local. Merci à vous et à votre équipe !

    Répondre

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *